• Électricien d'urgence

Le dividende numérique à l'époque du coronavirus

En ces jours incertains du Coronavirus que nous avons dû vivre, beaucoup de choses restent dans l'air. L'un d'entre eux et qui nous concerne directement au niveau professionnel est le plan d'action pour le deuxième dividende numérique.

Évidemment, parler de sécurité et de précision des données et des dates est pratiquement impossible, mais nous essaierons de faire la lumière sur la question.

Dividende numérique et coronavirus

Depuis la publication de l'état d'alerte dans le décret royal 463/2020 du 14 mars en raison de la situation sanitaire causée par Covid-19, un état d'incertitude s'est ouvert quant au processus d'adaptation au nouveau dividende numérique.

Une incertitude logique due à la gravité de l'événement et à l'ignorance de la durée dudit état d'alarme.

Par conséquent, la Secrétaire d'État aux télécommunications et aux infrastructures numériques a été et est toujours en contact avec tous les agents impliqués dans ce processus. Et nous ne devons pas oublier que le droit à l'information est un droit fondamental du citoyen, et par conséquent, l'importance de maintenir la télévision numérique terrestre (TNT) dans un fonctionnement optimal est essentielle.

Comment cela affectera le dividende numérique

La première étape a été la suspension des actions de changement de chaîne dans les zones où la diffusion simultanée n'est pas effectuée jusqu'à nouvel ordre ou amélioration notable de la situation.

De cette manière, le service et le droit à l'information sont garantis, sans qu'aucune zone ne soit affectée et sans que l'utilisateur ait lui-même à réaccorder sa télévision.

Alors qu'adviendra-t-il du plan d'action 2DD?

La plupart des requêtes portent cette adresse: que va-t-il se passer maintenant? Est-ce reporté ou pas? Pour quand? Et la diffusion simultanée? ...

En ce qui concerne ces questions, nous devons encore être prudents, car nous sommes au début d’un état d’alarme qui devrait durer dans le temps sans avoir de date de fin précise.

Par conséquent, nous ne pouvons que conjecturer avec des scénarios possibles, même si le secrétaire d'État aux télécommunications et aux infrastructures numériques souhaite maintenir, dans la mesure du possible, la planification actuelle.

Les diffusions simultanées actuellement diffusées seront également maintenues et même les centres de diffusion simultanée prévus pour le 1er avril continueront d'être activés.

Le droit à l'information est inscrit dans la Constitution espagnole

En tant qu'installateur, puis-je continuer à travailler sur les adaptations?

Selon le Secrétariat du Gouvernement lui-même, il est très important, aussi logiquement que possible, de maintenir la planification et les actions de tous les agents concernés et surtout l'activité des entreprises d'installation.

Si l'on se réfère aux actions des établissements collectifs pendant cette période de crise sanitaire avec le Coronavirus, il faut que ce soit:

  • Évitez de réaccorder les téléviseurs, afin de ne pas faire de mouvements inutiles ou de visites à domicile.

  • Ne pas retirer les en-têtes des installations collectives lors de l'intégration des nouvelles chaînes, qui doivent toutes deux rester opérationnelles, afin d'offrir ce service public et ce droit fondamental du citoyen.

  • Adopter les mesures de protection, de prévention et de confinement nécessaires pour éviter la propagation du Covid-19 et sa propagation en suivant les consignes d'hygiène et l'éloignement des autres personnes proposées par les autorités sanitaires

Mesures de base d'hygiène et de prévention

Cela impliquera très probablement une deuxième visite une fois la situation terminée ou stabilisée. Mais, c'est un moindre mal vu la situation.